Le premier casino pour les non-fumeurs

Publié par: adminfr Publié dans: Actualités En ayant le fort désir de rajeunir et de perfectionner l’Atlantic City,..

Read more

Le premier casino pour les non-fumeurs

En ayant le fort désir de rajeunir et de perfectionner l’Atlantic City, les casinos et les salles de jeu ont intégré dans leurs systèmes des restaurants, des centres spa et de nombreuses boîtes de nuit où passer des soirées effervescentes. Et les choses ne s’arrêtent pas là. La dernière nouveauté, c’est l’environnement sans fumée.
Même si les casinos sont exemptés de la loi anti-tabac, la dernière inauguration (Revel avec 1800 salles de jeu) programmée pour le début de l’avril sera le seul casino pour les non-fumeurs. C’est un essai d’attirer les 81% des adultes américains qui ne fument pas.

Le nouveau venu disposera d’une surface de 150.000 pieds, trois piscines, un jardin sur le toit, une scène de théâtre, un centre de fitness et spa s’étendant sur 31.000 pieds et des restaurants qui vont  mettre à votre disposition des repas savoureux et une grande variété de boissons préparés par les meilleurs chefs cuisiniers : Marc Forgione, Jose Garces et Michel Richard.

Dans la plupart des lieux publics du casino il est interdit de fumer, avec une seule exception : une petite zone en plein air stratégiquement située derrière la boite de nuit.

Le directeur exécutif de Revel a déclaré : « Vous devez passer par le club pour y parvenir. On ne l’a pas située avant l’entrée du club parce que nous ne voulons pas que les gens passent parmi les fumeurs pour y arriver. »

Les machines à sous arrivent à Arundel Mills

 Impatience, rumeurs et beaucoup d’espoirs concernant l’avenir. Les très attendues machines à sous destinées au nouveau immeuble d’ Arundel Mills ont commencé à y arriver. Ce mercredi, pendant deux heures, les travailleurs ont déchargé en direct quatre camions – au total 100 machines à sous – pour le casino qui sera le plus grand de l’État après l’inauguration du début juin. Le total des machines à sous qui seront disponibles jusqu’au mois de juin est de 3000 exemplaires, donc il leur reste assez de temps pour apporter aussi les autres.

L’État reste en attente des gros gains gérés par les machines à sous légalisées. Malgré l’importance des grandes sommes que ces machines vont apporter aux revenus de l’État, beaucoup de résidents se sont fortement opposés à ce projet qui leur semble un moyen de faire des affaires sales avec l’argent et de couper de l’argent accordé aux autres secteurs, telle l’éducation.

Et si vous voulez encore des raisons pourquoi les résidents restent encore sceptiques en ce qui concerne ce projet observons le cas du Casino Hollywood et du Casino Perryville d’Ocean Downs près d’ Ocean City – deux des casinos de l’Etat – qui selon les derniers rapports ont généré moins d’argent que prévu.

Février 2012 : baisse des revenus des casinos

Au mois de février, dans le secteur des machines à sous, le casino Foxwoods Resort a enregistré des revenus réduits de 1% et Mohegan Sun a comblé avec une perte de 3.8%.
Le casino Foxwoods a fait connaître sa situation dans un communiqué de presse : après avoir payé les prix aux joueurs gagnants, il est resté cette année avec 50.6 millions de dollars à différence de 51.1 millions enregistrés l’année passée.

Et pourtant, la situation n’est pas tellement grave parce qu’on attend de bons résultats après les initiatives de marketing et de branding qui, en effet, semblent assez fructueux. Le président a déclaré : « Cette année on célèbre le vingtième anniversaire et on va offrir à nos clients de nombreuses promotions. Nous envisageons d’utiliser des techniques plus ciblées pour construire et conserver une clientèle rentable et aussi pour regagner notre équilibre. »

Le profit du casino Mohegan Sun a diminué de 58 à 55.8 millions de dollars. Le président de la société affirme : « Dans l’affaire du casino il y a aussi d’autres activités au delà des machines à sous, même si celles-ci apportent le plus d’argent. Les jeux de table et la réservation de l’hôtel ont augmenté au mois du février. Dernièrement, les gens sont plus intéressés à acheter des billets aux événements organisés.  Donc, on va organiser des événements. »

Les deux casinos ont renoncé à quelques centaines de machines à sous. Foxwoods avait le mois passé 6.326 machines à différence de 6.559 l’année passée. Pour Mohegan Sun le nombre des machines à sous a baissé de 6.367 à 6.098.

Et quant aux revenus offerts à l’État de Connecticut, Mohegan a contribué financièrement avec 14.3 millions de dollars et Foxwoods avec 13.8 millions.

Le passé a été vendu : l’affaire Trucano

Une affaire importante de machines à sous a été vendue après avoir été la propriété d’une seule famille  pendant plus de 70 ans. A.G. Trucano, Son & Grandsons Inc a été fondée en 1933 lorsqu’elle fonctionnait comme distributeur de juke-box, de tables de billard et de machines à cigarettes.
Le propriétaire, Mike Trucano a déclaré que la société dispose de 900 machines à sous situées dans 20 zones différentes et 25 employés. Il partage les revenus avec les casinos qui s’en servent.

« Se séparer de ce souvenir me laisse un goût doux-amer parce que cela fait partie de l’histoire de ma famille. Mais c’est un mal nécessaire vu que ma famille n’avait plus de plans d’avenir et que mes enfants ne s’y intéressent pas. C’est un projet auquel ont contribué trois générations de ma famille. C’est vraiment triste de n’appartenir plus à la famille Trucano.»

Le propriétaire a été en quête  d’acheteurs pendant quelques années avant de se décider en faveur de Nevada Gold de Texas. Même s’il envisage de déménager, il va y rester encore quelque temps pour conseiller les nouveaux venus. « Je veux y rester encore une ou deux années pour rendre plus facile la transition qui sera dure tant pour les clients que pour le personnel. J’espère pouvoir aider les nouveaux propriétaires à ne pas faire les mêmes erreurs que j’ai faites. »

Randy Nelson sera le nouveau directeur général. Il a commencé sa carrière à International Gaming Technology, un fabricant important de machines à sous. Il est fort confiant dans son expérience et dans ses forces pour pouvoir ce nouveau plan d’affaires.

Coûts trop élevés pour les casinos de Maryland

 Au moment où Maryland a voté pour la légalisation des machines à sous, la décision de l’État a été d’acheter lui-même les machines pour mieux assurer l’intégrité du jeu. C’est un des peu nombreux pays où les propriétaires des casinos ne s’occupent pas de l’achat de l’équipement. Le souci est que l’État se confronte maintenant à des coûts imprévus de millions de dollars.

Pour chaque machine à sous qui sera placée dans les trois nouveaux casinos, l’État devra payer environ 10.000 dollars par an – beaucoup plus que les fonctionnaires avaient estimé au début du projet, en 2007. Tous ces déficits budgétaires auront bien sûr des conséquences directes sur les impôts et les taxes.

Au début du juin, le troisième casino et le plus grand de Maryland ouvrira ses portes aux joueurs dans le comté d’Anne Arundel. Il y a des législateurs qui font des pressions pour étendre ce programme. Pour en donner plus d’explications, la Chambre des Députés organisera une conférence concernant la possibilité d’ouvrir aussi un sixième casino.

Il y a plein de critiques qui affirment qu’au delà des estimations erronées et des coûts supplémentaires se cachent aussi d’autres promesses non tenues. Selon les derniers rapports législatifs, en raison des coûts trop élevés des cinq casinos prévus, l’État accordera cette année à l’éducation avec 150 millions de dollars moins qu’il avait promis.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’on ne sait pas si les machines à sous vont continuer d’apporter encore des coûts supplémentaires. Normalement, pour attirer les clients avec les derniers jeux, les casinos changent les machines toutes les quelques années. Cela apporte bien sûr des extra-coûts qui dépassent beaucoup plus les prix initiaux du projet.